Avec la nouvelle année, une nouvelle génération prend le relais à la ferme du Verdanel à Payrin près de Mazamet. Pour Didier et Claudine Ourliac, qui produisent des canards gras et des volailles en circuit court depuis 28 ans, l'heure de la retraite a sonné. Mylène et Edwige, les filles du couple, reprennent le flambeau.

 

Depuis toute petite, Mylène accompagne ses parents aux marchés de Mazamet ou Aussillon. Après une formation agricole, il était logique de prendre la suite de la ferme familiale. En pleine crise sanitaire, un coup de jeune fait du bien à l'exploitation. "On a mis en place un site web, on communique par Facebook, ce qui nous a permis de garder le lien avec les clients. On a bien rebondi et avec ma soeur, l'idée c'est rester dans la tradition de nos parents : en circuit court et transparent pour le consommateur" explique Mylène.

 

Sa soeur Edwige, destinée à la pâtisserie, s'est lancée dans l'aventure avec sa soeur. Une fierté pour leur mère Claudine. Travailler en famille n'est pas un problème pour elle, au contraire : "Il y a pleins d'avantages, surtout au niveau de la communication. On a le même point de vue avec ma soeur et avec mes parents -bon pas la même génération mais au moins si on doit se dire les choses, on peut" affirme Edwige.

 

Avec les problèmes de santé de leur mère, leurs filles ont dû mettre la main à la pâte. Même si elles aident à la ferme depuis toutes petites, leur père Didier va garder un œil sur l'exploitation, heureux tout de même de pouvoir prendre sa retraite. "Je vois au marché tous mes copains qui prennent leur retraite, mais on est tellement impliqué dedans que ça va être un peu compliqué, surtout qu'on manque toujours de bras" indique-t-il.

 

Retrouvez les produits de canards gras et volailles à la ferme directement les mercredi et jeudi après-midi, vendredi matin et après midi, mais aussi aux marchés d'Aussillon et Mazamet.

 

Eva Sannino

 

Photo : Brice Miron