Trois semaines que les parents attendent que l'académie s'organise...

 

Des petits sans école depuis bientôt 7 mois - si l'on tient compte du confinement.

Les parents de l’école maternelle de Vigoulet-Auzil au sud de Toulouse en ont ras-le-bol. Depuis trois semaines la rentrée a eu lieu et les 25 enfants de la nouvelle classe de grande section n’ont pas de prof ! La classe vient pourtant d'être créée. Un inspecteur de l’académie a même fait un passage le jour de la rentrée pour l’ouverture de cette 6e classe au sein de l'école.

 

L’établissement primaire compte 138 élèves. Les autres enseignants tentent bien de pallier l’absence en grande section, mais la situation dure et semble ne pas trouver d'issue. La direction de l’école et les parents ont contacté le Rectorat : "ils n'ont visiblement personne sous la main à cause de la pandémie" nous explique Nelly, la mère d'une enfant de GS. Elle s'alarme "sur la région toulousaine, il y a de nombreux instits contractuels qui sont en attente de poste. Si rien ne bouge, l'année prochaine, ces enfants seront en CP et n'auront pas les bases !"

 

Émue aux larmes, elle lance un appel à l’aide : "on en a assez que nos enfants soient pris en otage, ils ont eu 3 à 4 mois de confinement et certains élèves sont probablement en difficulté. On veut vraiment décoincer la situation grâce à vous les médias, grâce à 100% " gardant l'espoir que sa supplique soutenue par la direction de l'école et la fédération FCPE soit entendue à la direction académique de la Haute-Garonne, à Toulouse.