Un viticulteur catalan est en cours de récolte du premier vin agrivoltaïque au monde

Cette technologie a été installée au domaine de Nidolères à Tresserre (Pyrénées-Orientales) pour faire face aux aléas climatiques.

Un viticulteur catalan est en cours de récolte du premier vin agrivoltaïque au monde
100% RADIO
Un viticulteur catalan est en cours de récolte du premier vin agrivoltaïque au monde
Pyrénées-Orientales
modifié le 23/09/2021 à 17:37

 

C’est une première mondiale, qui est en train de se dérouler dans les Pyrénées-Orientales. Le premier vin agrivoltaïque est en cours de récolte à Tresserre dans les Aspres. La société Sun Agri a développé il y a une dizaine d’années une technologie d’agrivoltaïsme dynamique en collaboration avec l’INRA (Institut national de la recherche agronomique), et l'a installé en 2018 dans une exploitation catalane. Pierre Escudié, viticulteur catalan, est le premier à avoir utilisé ce système au coeur de son domaine de Nidolères dans les Aspres.

Une solution pour faire face au changement de climat

La technologie de l'agrivoltaïsme est un système de persiennes solaires mobiles qui se placent au dessus d’exploitations agricoles. Elles permettent à la fois de produire de l’électricité verte et aux cultures d’être protégées des aléas climatiques. C'est d'ailleurs ce qui a motivé Pierre Escudié à l'utiliser. "Nous nous trouvons devant une situation catastrophique. D'un climat méditerranéen, nous sommes en train de passer sur un climat semi-désertique. Et d'ici une vingtaine d'années, si on ne prend pas de mesures, nous n'aurons plus de vignes avec des cépages autochtones sur notre terroir des Aspres", explique le viticulteur.
 

Pierre Escudié, viticulteur au domaine de Nidolères à Tresserre


Ces persiennes photovoltaïques sont pilotées à partir d’algorithmes conçus sur mesure selon les besoins de la plante et s’inclinent en fonction des nécessités d’ensoleillement ou d’ombrage. Une protection physique qui peut donc faire face à tout changement de climat. "Je pense notamment au manque d’eau, aux canicules à répétition, à la grêle, au gel, et tous ces autres événements climatiques qui ont tendance aujourd’hui à se répéter en fréquence et en intensité", précise Alexandre Cartier, responsable marketing chez Sun Agri, la société qui a développé la technologie.

La qualité également approuvée

Pierre Escudié a déjà vu des répercussions de degrés sous les persiennes installées. Elles lui ont permis de ralentir la maturation du raisin et de retrouver le rendement de ses vignes, qui souffrent aujourd’hui du dérèglement climatique. Mais attention, l’objectif n’est pas que climatique, mais aussi qualitatif. Alexandre Cartier assure que le terroir catalan est respecté. "On a des bénéfices dans le cadre du développement physiologique de la vigne, notamment un rééquilibrage des vins entre acidité et sucre. On arrive à conserver la typicité des vins qui est en train aujourd’hui d’évoluer avec le climat."
 

Alexandre Cartier, responsable marketing chez Sun Agri


Le viticulteur de Tresserre va produire 3 vins avec cette technologie agrivoltaïque. Le Chardonnay a déjà été vendangé. Le Grenache blanc est actuellement en cours de récolte, puis suivra ensuite le Marselan. La dégustation est prévue pour 2022. "L’objectif est d’en faire une véritable référence à la fois en France, par rapport à cette technologie d’agrivoltaïsme dynamique, mais aussi dans le monde, puisque le Chardonnay par exemple est un cépage mondialement connu", conclut le responsable marketing de Sun Agri.  

 


Voir aussi

Pyrénées-Orientales

25/10/2021 10:22

Après la mort d'Othmane, l'association Au Coeur de l'Humaité 66 appelle...

Pyrénées-Orientales

22/10/2021 18:00

Le Premier ministre et ex-maire de Prades était en gare de Saint-Charles pour la remise en...

Pyrénées-Orientales

20/10/2021 17:56

Stanislas, 20 ans, est décédé dans la rue le jeudi 6 octobre dernier. La...