"Un symbole" : Louis Aliot et le Rassemblement National font leur entrée au conseil départemental des Pyrénées-Orientales

Le maire de Perpignan et son binôme RN l'ont emporté ce dimanche au second tour de l'élection cantonale partielle de Perpignan-Canohès. Une victoire avec 53,5% des suffrages dans un contexte de très forte abstention. 

"Un symbole" : Louis Aliot et le Rassemblement National font leur entrée au conseil départemental des Pyré
100% RADIO
Pyrénées-Orientales
modifié le 05/12/2022 à 09:55


Après les victoires de la mairie de Perpignan et des législatives, il y a désormais celle du conseil départemental. Le binôme Rassemblement National de Louis Aliot et de Carla Muti est sorti vainqueur du second tour de l’élection départementale partielle qui se rejouait sur le canton de Perpignan-Canohès ce dimanche 4 décembre. Cette élection avait, pour rappel, été annulée suite à un recours de la droite qui ciblait l'inéligibilité d’un candidat du RN en juin 2021. Elle avait été remportée par la gauche à l'époque, mais plus d’un an après, c’est finalement le RN qui profite de cette réélection. 

Grande satisfaction pour Louis Aliot / déception pour Jean-Louis Chambon

Déjà en tête au premier tour, le maire perpignanais a obtenu 53,5% des suffrages pour le second, face aux 46,5% du binôme de centre droit, celui du maire de Canohès, Jean Louis Chambon, et de Florence Micolau. C’est un grand pas pour Louis Aliot qui pourra, comme il le répète depuis plusieurs semaines, "mieux représenter Perpignan" en tant que conseiller d’opposition au conseil départementale à majorité de gauche. "Satisfait évidemment car nous entrons au conseil départemental, mais il faut avoir le résultat modeste quand on voit la participation", déclarait Louis Aliot, joint par notre rédaction ce dimanche. 

Le taux de participation a en effet avoisinné les 24 %, un taux très faible malgré la légère amélioration par rapport au premier tour. "C'est un symbole, une première entrée dans l'assemblée départementale. (...) Et c'est important pour les municipales à venir, et aussi pour préparer les futures départementales", ajoute le maire de Perpignan.

Du côté de la mairie de Canohès, c'est évidemment plus déçu qu'on réagit à ce résultat. "Je suis heureux, parce qu'à Canohès, je suis plébiscité de plus de 300 voix avec une participaltion relativement importante. Mais je suis déçu, car sur Perpignan, j'ai l'impression que les électeurs de droite et de gauche ne sont pas venus. Et en ne venant pas, ils ont voté Louis Aliot", déplorait de son côté Jean-Louis Chambon, qui bénéficait pourtant des divers appels des partis de droite comme de gauche pour cette élection. 

Une défaite à imputer à la droite pour la présidente du conseil départemental

Pour Hermeline Malherbe, la présidente du département, la déception est aussi là. "En 2021, les électeurs avaient élu Mathias Blanc et Françoise Chatard, candidats de la gauche au sein de la Majorité départementale. A qui profite le recours de la droite contre le RN ? A l’extrême droite ! Encore une fois, la droite locale fait la courte échelle à Louis ALIOT et au Rassemblement national !" s'est-elle indigné par communiqué ce dimanche soir. Hermeline Malherbe verra maintenant deux nouveux élus du Rassemblement National siéger à l'opposition de son conseil. Une élection qui n'a tout de même pas de grande conséquence, la majorité reste à gauche. 
 

 

Louis Aliot
Jean-Louis Chambon

Voir aussi

Pyrénées-Orientales

07/02/2023 21:07

Anaïs Sabatini dit avoir été victime d'un appel malveillant pour la faire...

Pyrénées-Orientales

07/02/2023 07:33

Les secteurs Haut-Vallespir, Conflent, et Fenouillèdes seront les plus concernés....

Pyrénées-Orientales

06/02/2023 13:25

Cécile Hernandez-Cervellon, 48 ans , athlète handisport en équipe de...