Un colis a été retrouvé lundi matin avec quatre scies à métaux à l’intérieur. Il ne peut s’agir "que d’une tentative d’évasion" selon le syndicat UFAP UNSA Justice.


C'est une découverte rare et inquiétante à la prison de Perpignan. Ce lundi matin, des surveillants sont tombés sur un colis suspect lors de leur ronde en zones neutres (entre le mur d‘enceinte et les cours de promenade).

À l’intérieur, ils découvrent alors 4 lames de scies à métaux (3 petites et une grande), ainsi qu’un téléphone et son câble USB. Pierre Grousset, secrétaire départemental du syndicat UFAP UNSA Justice pense tout de suite à une tentative d’évasion. "Ce n’est pas anodin de retrouver des lames de scies", "cela ne peut servir qu’à ça", nous répond-il après cet évènement inhabituel, même si la découverte de colis elle, l’est beaucoup moins.  

"
Cela ne peut servir qu’à scier des barreaux"

​"
Notre centre de détention est abreuvé depuis de longs mois de projections. Généralement, ce sont des téléphones portables, de la viande, ou des produits stupéfiants. Mais là, les lames de scies cela ne peut servir qu’à scier des barreaux, ou à scier des clôtures", ajoute Pierre Grousset qui nous assure d’ailleurs la vigilance du personnel quant à la menace d’une possible évasion de détenu, alors qu’aucun comportement suspect n’aurait été signalé ces derniers jours.
 

Pierre Grousset, secrétaire départemental du syndicat UFAP UNSA Justice


Le syndicat demande une fouille générale de la prison

Pour éviter cette menace d’évasion, ou de nouvelles projections, le syndicat UFAP UNSA Justice demande "à minima une fouille complète du centre de détention". Comme il le réclame depuis plusieurs semaines, Pierre Grousset souhaite également "des rondes de police, un renforcement de la sécurité périmétrique de l’établissement, et la création d’ELSP (Équipes Locales de Sécurité Pénitentiaire)."