Roxana Maracineanu a promis de porter la demande des clubs auprès du Premier ministre.

 

La petite phrase a été accueillie avec un ouf de soulagement dans tous les clubs professionnels de France. La ministre des Sports Roxana Maracineanu, en visite à Toulouse, a estimé "envisageable" d'avoir du public dans les stades dès le 15 décembre.

L'ancienne championne de natation a promis de porter cette demande des clubs auprès du Premier ministre, en sortant d'une réunion avec les Toulousains ; ajoutant "la décision est entre les mains du Premier ministre".

"Quand on est spectateur, quand on porte un masque, quand on a un siège ou deux sièges de distance [...] dans des enceintes grandes en taille, il pourra être tout à faire envisageable de venir soutenir nos athlètes [...] pendant les vacances de Noël et du Nouvel An", a affirmé la ministre.

Elle rencontrait en préfecture à Toulouse, les dirigeants du Stade Toulousain (rugby), mais aussi le TFC, le Fénix handball et les Spacer's.

 

La ministre des Sports Roxana Maracineanu

 

Les dirigeants du pays pourront remercier leurs homologues toulousains, si la négociation aboutie favorablement. Ils ont insisté sur "leur incompréhension" face à l'ouverture progressive des cinémas, théâtres et musées dès le 15 décembre, "alors qu'à ciel ouvert on ne peut pas mettre de public dans les stades" expliquait Didier Lacroix. Le monde sportif devait, à en croire les dernières annonces, attendre janvier-février. Le président du Stade Toulousain espérait "avoir un siège sur deux, un siège sur trois le plus rapidement possible". Son club perd "à peu près 1,7 million" d'euros de recettes à chaque match à huis clos.

Gala Jacquin.

Didier Lacroix, le président du Stade Toulousain