Victoire du CO 21-19.

 

Le CO s'est imposé ce dimanche (19-21) à Montpellier, en match en retard de la 3e journée de Top 14. Le MHR a perdu un match qu'il ne devait pas perdre. Avec cette 7e défaite d'affilée, toutes compétitions confondues, il stagne à la 13e place, celle de barragiste, et dégage une telle impuissance qu'il ne sait pas comment il va pouvoir échapper à son sort de potentiel relégable.

Castres, de son côté, enchaîne un troisième succès dans la foulée de ceux obtenus à Lyon (15-14) et devant Agen (39-23). Sous l'impulsion de son nouveau patron technique, Pierre-Henry Broncan, il a fait un bond en avant pour s'éloigner de la place de barragiste et même revenir à cinq points de Lyon, classé à la 6e place.

Si Castres a inscrit le premier essai sur les extérieurs grâce à l'arrière Julien Dumora (12e), son alter-ego sud-africain Heny Immelman a répliqué immédiatement (14e) pour ramener le MHR en tête et le soustraire en partie à la pression. Solide en conquête, autour d'une touche maîtrisée et d'une mêlée efficace, le MHR a gardé l'ascendant durant une large partie de la seconde période, jusqu'à un échec de Bouthier face aux perches (69e).  A huit minutes de la fin, Montpellier a craqué en concédant de multiples fautes et en encaissant un second essai (72e) par l'intermédiaire du 3e ligne Vaipulu. Il a conclu un mouvement des avants tarnais et plongé Montpellier dans le doute. Un profond doute.

 

avec AFP. 

Thomas Combezou (trois quart centre CO).