Ruée vers le vaccin à Toulouse : c'est l'embouteillage.

 

42 000 personnes se sont fait vacciner contre la Covid-19, en Occitanie.

Depuis ce lundi, les personnes âgées de plus de 75 ans ne vivant pas en Ehpad ou présentant des problèmes de santé à très haut risque, peuvent désormais prendre rendez-vous pour se faire vacciner. Le centre de vaccination de Castanet-Tolosan a accueilli ses premiers patients ce lundi matin. Sophie était la deuxième à recevoir la piqûre de la matinée. Quinze minutes de surveillance sont obligatoires après l'injection ; "je me sens très bien" affirme-t-elle.

 

A Toulouse et autour : impossible de prendre rendez-vous

Deux salles, deux ambiances : à Saint-Orens, plusieurs mécontents attendaient ce lundi devant le centre de vaccination salle Jean Dieuzaide. Alain 79 ans a appelé "une centaine de fois" le numéro 0 809 54 19 19, il a également tenté de s'inscrire sur la plateforme web : rien à faire : "c'est indémerdable" s'énerve-t-il.

 

 

Même chose pour Monique et Béatrice, respectivement 79 et 80 ans. La première n'a aucune défense immunitaire et il lui faut impérativement se faire vacciner : " on ne peut pas accéder à la plateforme Keldoc, au téléphone tout est occupé. Nous sommes tous ici à ne pas pouvoir avoir de rendez-vous" indique-t-elle en tentant en vain de prendre rendez-vous physiquement au centre de Saint-Orens. 

 

 

"Ne pas avoir un nombre de rendez-vous supérieur au nombre de doses" 

Attention aux bouchons donc pour la prise de rendez-vous. "Il y a eu beaucoup de rendez-vous pris sur 48 heures et des ajustements vont être faits" confirme Marc Penaud le directeur général du CHU de Toulouse. "Ca monte en puissance" explique le préfet de Haute-Garonne Etienne Guyot, mais "il est très important de ne pas avoir un nombre de rendez-vous supérieur au nombre de doses".  

 

 

"On ne pourra pas tous se vacciner en même temps"

Alors que 28 centres ouvrent cette semaine en Haute-Garonne, certains à Toulouse ont déjà bouclé leurs plannings pour de nombreuses semaines. Sandrine Capron est infirmière libérale et référente au centre de vaccination de Castanet-Tolosan, qui vient, à peine, d'ouvrir ses portes depuis lundi. Son agenda est bouclé jusqu'à mi-février "on ne pourra pas tous se vacciner en même temps, il faut laisser du temps au temps. Que les gens se rassurent." lâche la soignante qui confirme l'engouement des seniors "autant ils étaient réticents dans les premiers temps, autant maintenant il y a une grosse attente."

 

Forte mobilisation pour la vaccination des personnes âgées selon la préfecture d'Occitanie (Communiqué)


 
En deux semaines, 42 287 personnes ont déjà été vaccinées en Occitanie : plus de 10 000 résidents dans près de 300 Ehpad ou Unités de soins de longue durée (USLD) qui ont commencé la vaccination ces deux dernières semaines, et plus de 30 000 professionnels prioritaires. La campagne se poursuit pour ces publics. Dès cette semaine, la vaccination démarre dans plus de 220 EHPAD ou USLD supplémentaires en Occitanie.
 
Ce lundi, la campagne de vaccination s’élargit aussi à toutes les personnes âgées de plus de 75 ans et aux patients les plus à risque face au virus. Ces personnes prioritaires sont désormais accueillies sur rendez-vous dans 118 centres de vaccination déployés dans chaque territoire en Occitanie. Cette seconde étape de vaccination s’étale nécessairement sur les semaines à venir, au fil des livraisons régulières de vaccins.


-    A ce jour, plus de 70 000 rendez-vous ont été pris auprès des centres de vaccination en Occitanie, pour une première injection entre le 18 janvier et mi-février.
-    Vendredi dernier, 60 000 personnes ont appelé la plateforme téléphonique régionale ouverte au 0809 54 19 19.
-    Le site internet national www.sante.fr, a connu dès vendredi 15 janvier une activité extrêmement élevée avec 2,5 millions de visites, et jusqu’à 20 000 connexions par minutes.
 

A ce jour, environ 130 000 doses ont été reçues en Occitanie pour la vaccination des personnes prioritaires.