Tarn. Un projet de barrage dans la vallée du Tescou, bientôt ressorti des cartons ?

Dans une tribune publiée ce mercredi 10 août 2022, le président du Conseil départemental du Tarn, Christophe Ramond, appelle à l'action face à la sécheresse et aux restrictions d'eau dans le département. Avec comme piste, à long terme, la possibilité de créer des infrastructures pour stocker la ressource.

Tarn. Un projet de barrage dans la vallée du Tescou, bientôt ressorti des cartons ?
100% RADIO
Tarn. Un projet de barrage dans la vallée du Tescou, bientôt ressorti des cartons ?
Tarn
modifié le 10/08/2022 à 17:34

« Non, avoir de l'eau qui sort du robinet ne coule pas de source ». Face à la sécheresse et aux restrictions d'usage et de prélèvement de l'eau qui touchent le Tarn, le président du Conseil Départemental, Christophe Ramond, monte au créneau.

Dans une tribune publiée ce mercredi 10 août 2022, l'élu appelle à l'action. À court terme, Christophe Ramond annonce dès septembre, « la mise en place d'un plan d'actions de lutte contre le réchauffement climatique et la sécheresse ». L'objectif, réunir autour de mesures, les collectivités territoriales, les associations, les industriels, les agriculteurs et l'État.

Aussi, le président du conseil départemental annonce « travailler à l'élaboration de pistes afin de sauver les cultures qui peuvent l'être et d'assurer l'approvisionnement en fourrage pour l'alimentation du bétail ». Des pistes qui doivent être dévoilées « dans les semaines à venir ».

Sivens, en toile de fond

Face à une situation « de plus en plus préoccupante », l'élu jette un pavé dans la mare au moment d'esquisser des solutions à long terme. Selon Christophe Ramond, « il est temps aussi de stocker de l'eau intelligemment ! Nous avons besoin de capter cette ressource qui s'échappe à la mer pour pouvoir la réutiliser quand on en a besoin ». En d'autres termes, la création de barrages.

Sans jamais que ne soit prononcé son nom, Sivens apparaît en toile de fond. Les fortes mobilisations contre ce projet de retenue d'eau avaient coûté la vie en 2014 à Rémy Fraisse, militant écologiste, tué par un tir de grenade.

Alors que les vagues de chaleur se sont succédé cet été et que les restrictions d'eau se durcissent de semaines en semaines, un projet de barrage dans la vallée du Tescou sera-t-il remis sur la table ? Christophe Ramond se veut prudent sur les modalités exactes d'un potentiel projet. Il faut « un projet global, un vrai projet de territoire, selon l'élu, sollicité par la rédaction de 100%. Comment demain, on peut donner de l'activité dans cette vallée ? Il est toujours présent [...] aucun territoire n'est condamné aujourd'hui, il faut absolument le doter de projets et répondre à ces besoins d'eau ».

Encore au simple stade de la réflexion, un projet dans la vallée du Tescou semble donc bien être une hypothèse de travail qui pourrait être examinée.
 

Christophe Ramond, interrogé sur un retour d'un projet de barrage sur la vallée du Tescou dans les pistes de travail.

Voir aussi

Tarn

30/09/2022 23:20

Les avocats avaient déposé un recours. La plus haute juridiction française...

Tarn

28/09/2022 10:16

Le demi de mêlée de Toulon vient en remplacement de Jérémy...

Tarn

26/09/2022 15:35

À l'appel des syndicats FO et CFDT, le personnel de l'hôpital...