Sobriété énergétique. Cet habitant du nord de Toulouse maintient ses illuminations de Noël et s'explique

Adrien Raphet passionné de jardins d'agrément habite à Bessens entre Toulouse et Montauban. Sa maison attire les curieux chaque Noël. Et il ne devrait pas voir sa facture exploser. Explication. 

 

 

Sobriété énergétique. Cet habitant du nord de Toulouse maintient ses illuminations de Noël et s'explique
100% RADIO
Sobriété énergétique. Cet habitant du nord de Toulouse maintient ses illuminations de Noël et s'explique
Tarn et Garonne
modifié le 06/12/2022 à 11:22

 

Faut-il que les particuliers maintiennent leurs illuminations de Noël ? On pose la question aujourd’hui, alors que l’heure est à la sobriété énergétique. Peut-être avez-vous aperçu la maison des voisins décorée de dizaines de guirlandes ? A l’heure des économies d'énergie et des menaces de coupures de courant, les particuliers qui décorent leurs domiciles avec des guirlandes abusent ils ? Gros plan sur l’esprit de Noël 2022 : coûte-t-il trop cher ? Faut-il éteindre les illuminations qui ravissent les enfants alors que le gouvernement demande de diminuer la consommation ? 

Adrien Raphet passionné de jardin d'agréments habite à Bessens entre Toulouse et Montauban, et pour les nuits de Noël sa maison met des étoiles dans les yeux des petits et des grands : guirlandes en-veux-tu en-voilà, lutins, pyramides, Tour Eiffel... Le tout sur 4000m². Et devinez quoi ? Chez Adrien, Noël rime avec sobriété énergétique : car tout fonctionne en LED ; "pour casser un a priori, sachez que mes 2 km de guirlandes consomment moins qu'une filtration de piscine, compteur Linky à l'appui, et même quand vous cuisinez avec votre four ça coûte plus cher que l'ensemble de mes LED" explique celui dont les illuminations vont coûter cette année "40 euros soit 1 euro par jour" ; "attention à la confusion entre LED professionnelles des villes qui consomment plus, et celles à destination des particuliers qui sont plus un éclairage d'ambiance et consomment moins. Tout cela est pensé" ajoute-t-il.

Ce qui n'exonère pas le père de famille d'un geste, pour contribuer lui aussi à l'effort collectif il diminue l’amplitude horaire "sobriété ne veut pas dire austérité, par exemple l'an dernier j'illuminais entre 17H30 et minuit, cette année j'arrête à 22 heures" et "ça permet de maintenir le spectacle"... 

 


Voir aussi

Tarn et Garonne

07/02/2023 15:39

Les organisateurs ont enregistré 323 172 visiteurs sur deux mois.

...

Tarn et Garonne

03/02/2023 11:29

Eric Galo n'est plus en état de comparaître pour son crime. Le président...

Tarn et Garonne

15/01/2023 07:37

C'était hier après-midi à St Sardos lors d'une rencontre entre...