Réponses aux critiques, grandes annonces... le président de l'USAP fait le point sur la situation et l'avenir du club

Comme annoncé il y a un mois, François Rivière s'est présenté devant la presse ce mardi pour mettre les choses au clair. Il a parlé bilan sportif et économique, mais aussi, futurs aménagements et recrues. L'USAP, petit budget du Top 14, est pour rappel avant dernier du championnat actuellement. 

Réponses aux critiques, grandes annonces... le président de l'USAP fait le point sur la situation et l'aven
100% RADIO
Réponses aux critiques, grandes annonces... le président de l'USAP fait le point sur la situation et l'avenir du club
Pyrénées-Orientales
modifié le 09/11/2022 à 11:01


Il a voulu faire taire ses détracteurs. Le président de l'USAP, François Rivière, l’avait annoncé, il s’est exprimé face à la presse ce mardi 8 novembre pour faire un premier bilan du début de saison du club catalan, mais également pour évoquer sa situation financière et son avenir.

Un petit budget, mais une masse salariale qui augmente

François Rivière a déjà tenu à mettre les choses au clair sur la situation économique du club. Sous le feu des critiques avec une place de 13ème de top 14 pour les sangs et or, le président l’assure : "le combat est possible et on va le gagner". Il a tenu à rappeler les 18 millions d’euros qu’il a investis "de sa poche" pour l’USAP, pour couvrir à la fois les dettes de ses prédécesseurs, mais aussi pour assurer les différentes montées dans l’élite du rugby français.

Les détracteurs le relèvent le plus souvent : l'USAP a aujourd'hui l’un de plus petits budgets du championnat (19 millions d'euros, contre plus de 40 millions par exemple pour Toulouse). "Mais j'en suis fier par les temps qui courent. "Oui en effet, l'USAP  dépense moins depuis mon arrivée, n'est pas dispendieuse, avec un président qui n'est pas payé", concède François Rivière. Mais selon lui, "on s'en fout du budget. Ce n'est pas le budget qui compte, c'est la masse salariale."

La masse salariale était à 4,5 millions d'euros il y a 4 ans et est passée à 7,5 millions aujourd'hui. "Je vous demande s'il vous plaît de le reprendre, parce que j'en ai assez qu'on me dise qu'on ne fait rien et qu'on ne s'y met pas", déclarait à la presse hier le patron du club catalan, qui a vu également son chiffre d'affaires augmenter. "On a un salary cap qui est une sorte de plafond de verre là-dessus, c'est une chance aussi pour nous", réagissait de son côté le manager général Patrick Arlettaz ce mardi. "Cela veut dire que pendant qu'on progresse, d'autres vont arriver à ce plafond de verre. Mais encore faut-il qu'on progresse. Et donc il faut des entrées nouvelles, il faut une modification, et du stade, et des conditions d'entraînement, car on ne peut pas tout cumuler."
 

François Rivière, président de l'USAP
Patrick Arlettaz, manager général de l'USAP


Des annonces : une modernisation du stade et un nouveau centre d'entraînement

La direction de l'USAP a également annoncé en conférence de presse de grands projets pour l'avenir du club. Des projets qui ont été validés notamment par la mairie de Perpignan, propriétaire du stade catalan. Elle co-financera avec le Département et la Région la future modernisation d'Aimé Giral. "Cela va nous permettre d'améliorer les espaces VIP, en construisant de nouvelles loges, d'améliorer les parkings, l'accueil du public, à travers les buvettes, les points de restauration. Et ce, pour faire d'Aimé Giral , le temple du rugby catalan ça l'est déjà, mais un vrai stade moderne de Top 14", expliquait ce mardi le directeur général Bruno Rolland. La modernisation devrait être effective entre 2024 et 2025.

Bruno Rolland a aussi révélé la création d‘un nouveau centre d’entrainement de 1600m² de surface du côté du parc des sports de Perpignan. Il sera présent en face du centre d'entraînement actuel et devrait être livrer d'ici juin 2024. Il doit remplacer les préfabriqués installés depuis de longs mois. Le manager Patrick Arlettaz avait alerté les institutions à la fin de la saison dernière en qualifiant le centre de formation et d'entraînement de l'USAP de "camping une étoile". Finalement, cette alerte a payé. 

Une nouvelle recrue internationale

Après avoir présenté il y a quelques jours le renfort du troisième ligne anglais Brad Shields en provenance des Wasps, c'est une nouvelle recrue du club britannique en faillite qui a été divulguée. Alistair Crossdale, vient apporter son explosivité à l'effectif des sangs et or. Cet ailier rapide de 24 ans peut aussi jouer arrière, et avait fait partie du XV de la Rose pour le Tournoi des VI Nations. 

 

Bruno Rolland, directeur général de l'USAP




Photo : Facebook USAP


Voir aussi

Pyrénées-Orientales

07/02/2023 21:07

Anaïs Sabatini dit avoir été victime d'un appel malveillant pour la faire...

Pyrénées-Orientales

07/02/2023 07:33

Les secteurs Haut-Vallespir, Conflent, et Fenouillèdes seront les plus concernés....

Pyrénées-Orientales

06/02/2023 13:25

Cécile Hernandez-Cervellon, 48 ans , athlète handisport en équipe de...