Jour 2 des fouilles ce mardi. L'information principale de ce début de semaine émane de Cagnac-les-Mines, près d'Albi, où de vastes recherches ont été démarrées pour tenter de retrouver le corps de Delphine Jubillar plus d'un an après sa disparition. Après les battues, les recherches de la gendarmerie, ce sont les militaires de la fouille opérationnelle spécialisée qui sont réquisitionnés par les juges d'instruction en charge du dossier. Les recherches menées autour de la ferme de Drignac dans un premier temps pourraient durer plusieurs jours voire plusieurs semaines.

 

Cédric Jubillar et "ses rodomontades glauques"

Contactée ce lundi, Lolita la cousine de Delphine Jubillar nous indiquait avoir "la boule au ventre" en apprenant les informations de 100%, ajoutant "je ne sais même pas si je vais pouvoir aller travailler, j'ai qu'une envie c'est d'aller là-haut [sur le site des fouilles ]. Pour Me Philippe Pressecq, son avocat, confirmait "ma cliente est avide de nouvelles et de preuve, le corps serait la preuve flagrante que tout cela existe réellement, elle a parfois l'impression de vivre un cauchemar". Le conseil pointait les déclarations qui ont amené les enquêteurs à lancer ses fouilles "on est sur les rodomontades glauques de Cédric Jubillar qui depuis le début se moque de tout le monde, de ses amis de sa famille, des enquêteurs et des juges, pour faire du bruit, pour être dans la lumière même si je trouve que c'est une lumière un peu noire." 

 

Fouilles à Cagnac : les enquêteurs "sont câblés de manière monomaniaque sur la participation de Cédric Jubillar" réagit son avocat

 

Me Philippe Pressecq.

Me Philippe Pressecq.


Voir aussi

Tarn

18/05/2022 11:10

Le Département du Tarn va réallouer une partie des subventions...

Tarn

17/05/2022 07:59

Plusieurs dizaines de militaires ont été déployés ce mardi matin. Les...

Tarn

15/05/2022 07:24

Elle a été élue hier soir à Lavaur.

...