Port-Vendres : un couple jugé en mai pour l'enlèvement d'une octogénaire de son Ehpad

La fille et le gendre de la vieille dame ont été interpellés cette semaine dans les Pyrénées-Orientales. Ils se sont opposés à une décision de justice qui a ordonné son placement dans un établissement médicalisé. 

Port-Vendres : un couple jugé en mai pour l'enlèvement d'une octogénaire de son Ehpad
100% RADIO
Port-Vendres : un couple jugé en mai pour l'enlèvement d'une octogénaire de son Ehpad
Pyrénées-Orientales
modifié le 01/04/2022 à 13:15


C'est une affaire particulière qu'ont eu à gérer les gendarmes des Pyrénées-Orientales cette semaine. Une dame de 85 ans a été enlevée par sa fille et son gendre de son Ehpad à Port-Vendres ce mercredi 30 mars. Ses proches s'opposaient en fait à une décision judiciaire du 21 mars dernier qui impliquait ce mardi le placement sous tutelle de l'octogénaire au sein de la maison de retraite médicalisée. Cette décision a été prise en raison de l'état de santé de cette grand-mère, désorientée et en fauteuil roulant, qui nécessite des soins particuliers.  

La vieille dame retrouvée saine et sauve

C'est après l'alerte de l'Ehpad de Port-Vendres le mercredi, qu'un important dispositif de recherches a été déloyé par les forces de l'ordre, et ce au vu du contexte tendu de cette affaire familiale. Il aura fallu un peu moins d'un jour d'enquête pour que l'octogénaire soit retrouvée dans une maison de la famille à Sahorre en Conflent aux alentours de 3h30 ce jeudi. Saine et sauve, elle a été conduite au centre hospitalier de Perpignan, avant d'être raccompagnée dans sa structure. Sa fille et son compagnon ont eux été interpellés, puis placés en garde à vue.

Cette histoire serait le fruit d'un conflit familial. C'est l'un des membres de la famille de cette dame qui aurait fait la demande de placement sous tutelle, alors que sa fille l'hébergeait auparavant. Puis la décision de justice est intervenue, et l'octogénaire a été "enlevée" à sa fille. Un événement qu'elle aurait mal vécu et qui pourrait expliquer les raisons de cet enlèvement. Un acte de détresse, et un "enlèvement" caractérisé par le procureur de la république de Perpignan, qui sera jugé le 10 mai prochain au tribunal. 

 


Voir aussi

Pyrénées-Orientales

29/06/2022 16:02

Cela fait maintenant bien plus d'une journée que les pompiers luttent contre les...

Pyrénées-Orientales

29/06/2022 10:06

Les pompiers des Pyrénées-Orientales ont vécu une journée noire ce...