Le groupe tarnais entre en négociations exclusives pour la cession de deux sites de production pharmaceutique.


A l’issue d’un processus de recherche de partenaires "visant à assurer le meilleur développement de son site de production pharmaceutique situé à Idron, en périphérie de Pau", le groupe Pierre Fabre annonce "l’entrée en négociations exclusives avec le groupe Fareva".

Le site d’Idron, connu sous le nom d’Aquitaine Pharma International (API) "est spécialisé dans la fabrication de médicaments injectables conventionnels ou issus des biotechnologies."

Plus de 95% de sa production "est aujourd’hui réalisée pour d’autres laboratoires pharmaceutiques que le groupe Pierre Fabre dans le cadre de contrats de sous-traitance industrielle." 
 

Idron mais pas seulement...

Outre le site d’Idron, les négociations exclusives entamées par Pierre Fabre avec le groupe Fareva "portent sur son unité de production d’actifs biotechnologiques située à Saint-Julien-en-Genevois (Haute-Savoie)" à proximité immédiate de son Centre de recherche en oncologie (CIPF) "qui n’est pas concerné par ce projet de cession".
 
Les représentants du personnel ont été informés "ce mercredi 8 avril du projet qui devrait faire l’objet d’une consultation dans les prochaines semaines."  Pierre Fabre et Fareva espèrent parvenir à un accord de cession d’ici l’été prochain.   

 

A propos du groupe Fareva

 

Fareva est un acteur mondial de la sous-traitance de produits pharmaceutiques, cosmétiques, make-up, industriels & ménager. Le groupe indépendant fondé en 1990 emploie 12 000 personnes et détient 39 sites de production dont 14 sites de production pharmaceutiques dans le monde (9 en France, 1 en Allemagne, 2 en Italie, 1 au Royaume Uni, 1 en Colombie et 1 aux Etats Unis). Fareva a notamment constitué une activité de production de médicament stériles injectables. En 2019, le groupe Fareva a réalisé un CA de 1,8 milliards d’euros. Plusieurs de ses sites sont spécialisés dans la fabrication de produits stériles et cytotoxiques. Les technologies des sites d’Idron et de Saint-Julien viendraient ainsi compléter l’offre de Fareva.

 


Voir aussi