Le gestionnaire du circuit d'Albi paie la note pour les nuisances sonores.

 

La décision du tribunal de police d’Albi est une première en France. Le gestionnaire du circuit d’Albi a été reconnu coupable de 58 infractions au code de la santé pour des nuisances sonores. Il a été condamné à verser 14 500 euros d’amende,  et plus de 1 200 euros pour chacune des parties civile, soit 52 800€. De plus, il devra verser à l’Association des Riverains de l'Autodrome d'Albi-Le Séquestre (ARAS) 4 000 euros de dommages et intérêts. Une facture salée pour les infractions des trois premiers mois de l’activité de 2019. 

 

Les associations de riverains ont d’ores et déjà signalé qu’il y avait plus de 250 plaintes pour les mêmes types d'infractions pour l’année 2020. L’association ARAS est satisfaite de cette décision et espère faire cesser le bruit du circuit d'Albi. Michel  Ricard, président de l’ARAS, vent debout depuis de nombreuses années contre les nuisances sonores et l’activité du circuit Albi, en appelle  maintenant à la préfecture : "Nous espérons que la préfète prendra les mesures administratives qui s'imposent, puisque le circuit est en infraction".

 

La mairie du séquestre, qui s’était aussi porté partie civile, a fait savoir que des décisions allaient être prises au niveau de la municipalité pour faire cesser toutes les activités bruyantes.

 

Photo : Mur anti-bruit