Un octogénaire soulagé, presque euphorique, après cette action déterminante des habitants du quartier.

 

Après une négociation âpre "de 48 heures", ponctuée d'intimidations et qui soulèvera forcément quelques questions, la maison de Roland a donc été libérée ce jeudi soir.

100% vous le révélait aux alentours de 18h30. Roland, c'est ce retraité de 88 ans qui depuis 5 mois tentait de récupérer sa maison occupée par des squatteurs. Jeudi donc, la trentaine de squatteurs proche des milieux d'extrême-gauche quittait les lieux sur la pression des habitants du quartier. En première ligne dans les discussions, une dizaine d'habitants du secteur de La Vache venue faire ce que l'opinion publique attendait de la force publique : rendre sa maison à Roland qui voulait vendre pour financer l'hébergement de sa femme fragile (91 ans) en maison de retraite dans le Tarn. 

 

"Tout le monde m'a défendu d'un coup"

C'est un octogénaire soulagé, presque euphorique qu'on a pu rencontrer ce vendredi matin "il me semble que je rajeunis ! J'aimerais remercier tout ce monde que je connais pas. Je les embrasse tous". "Ils ont été très bien, même vous les médias" ; "tout le monde m'a défendu d'un coup, c'est bien de voir ça en France. Je ne sais pas comment les remercier..."

Pour Roland la suite c'est "qu'on vende la maison et que j'aille dans la maison de retraite tranquille avec ma femme, car elle perd des choses, elle a besoin de moi. Car avec le virus ça fait un mois que je l'ai pas vue, ça me met les glandes en plus [...] ça m'enlève un drôle de poids !"

 

Interview intégrale de Roland réalisée par Laurent Batigne.