A quelques heures de leur réouverture, les commerces non-essentiels sont en plein préparatifs.

 

Des vêtements en pagaille, une multitude de cartons à déballer… Les commerçants ont du travail ! Pour cause, leur réouverture samedi dès 8 heures du matin. Une véritable bouffée d’air frais pour les commerces non essentiels ! Ils ouvrent le bal du déconfinement. Le protocole sanitaire - plus strict même - reste en vigueur. Un client tous les 8 m², ouverture jusqu'à 21 heures au plus tard. Qu’ils soient dans le domaine du prêt-à-porter, de l’équipement pour bébé ou de la décoration d’intérieur, tous vont afficher un beau sourire, après la soupe à la grimace de ces dernières semaines.

 

« Si les gens se comportent bien… » espère le manageur de la boutique OCD de Toulouse. Il est convaincu que le bon comportement de chacun permettra de rouvrir dans de bonnes conditions. Les protocoles sanitaires sont en place. Gel, distanciation, et même réaménagement de l’intérieur, les commerçants pensent à tout. Certains adoptent même des techniques innovantes. Comme pour le premier confinement, l’enseigne Bambinou est équipée d’un tapis décontaminant et de deux épurateurs d’air professionnel.

 

 

S'il y a comme une sensation de « déjà vu », cette fois-ci les professionnels semblent plus sereins. « On ne savait pas faire le 11 mai et on était un peu apeuré de rouvrir, mais sur ce deuxième confinement c'est différent  ! » témoigne Maude, commerçante pour l’enseigne Bambinou.

D’autres se motivent avec l’arrivée des fêtes de fin d’année. « C’est Noel, les gens vont vouloir sortir pour acheter les cadeaux, et puis le Black Friday va nous aider aussi » explique Soraya, responsable de la boutique Comptoir des Cotonniers. L'événement commercial, initialement prévu le 27 décembre, est décalé au vendredi 4 décembre.

 

Lucie Lescastreyres.