Les faits se sont produits à Aussonne mardi.

 

C’est une affaire préoccupante de violence en milieu scolaire qui s'est produite à l'école primaire Jules Ferry d'Aussonne ce mardi 23 mars 2021. Les rumeurs allaient bon train dans la commune depuis.

 

Un élève armé et auteur d'un acte inquiétant pour un enfant si jeune 

Selon nos informations, un enfant de 8 ans porteur d’un couteau a été repéré et grondé par son professeur. L’enseignant aurait voulu confisquer l’arme à son élève, mais ce dernier se serait énervé. Le professeur aurait été contraint d’emmener l'élève voir le directeur de l’établissement. Marquer le coup et punir. Mais la discussion entre le pédagogue et l’enfant aurait dégénéré. L’élève aurait alors "collé" un coup de tête au directeur de l’école ! Occasionnant une blessure sans gravité mais un saignement, tout de même.  

Comment la justice et l’institution scolaire peuvent-elle gérer ce type de situation ? Selon les premiers éléments dont nous disposons, une exclusion de 7 jours pourrait être notifiée aux parents de l’élève. Les gendarmes, mutiques sur cette affaire, seraient intervenus. Mais selon toute vraisemblance, aucune poursuite pénale ne devrait être engagée. Et pour cause, l'âge de l'irresponsabilité pénale relative est de 13 ans en France. Le parquet de Toulouse a pour habitude de ne jamais communiquer d’informations concernant les mineurs.     

 

Une cellule d'écoute mise en place selon le Rectorat

Le Rectorat de Toulouse confirmait nos informations ce mercredi indiquant "hier matin, mardi 23 mars 2021, pendant la récréation un élève d’élémentaire a été surpris en possession d’un couteau suisse. Cet élève a refusé de le donner au maître de service. Lorsque il lui a été confisqué, il s’est rebellé et a porté des coups à l’enseignant et au directeur qui était également intervenu" ajoutant "cette situation de violence inadmissible au sein d’une école a été traitée par l’équipe enseignante en relation avec la gendarmerie et les services de l’éducation nationale de la Haute-Garonne. L’inspectrice de circonscription et son équipe se sont immédiatement rendus à l’école."

Dès ce matin, une cellule d’écoute "a été mise en place à destination des enfants et des personnels de l’école et des mesures appropriées ont été prises par les services de l’éducation nationale afin de garantir la sécurité de tous."

 

BV avec Axel Mahrouga.

Photo d'illustration.


Voir aussi

Haute-Garonne

27/10/2021 09:11

Les pompiers sont intervenus vers 4 heures du matin.

...

Haute-Garonne

26/10/2021 18:46

Comme lors de l’épisode de la maison de Roland, des habitants excédés...

Haute-Garonne

26/10/2021 15:58

Les professionnels du tourisme interpellent l'Etat autour de Luchon.

...