L’homme pourrait être lié à la série d’incendies criminels qui frappe le nord toulousain.

 

Les gendarmes de la brigade de recherches de la compagnie de Toulouse Saint-Michel agissant sur commission rogatoire ont-ils mis la main sur l’incendiaire de Villaudric ? Un suspect a en tout cas été interpellé ce mercredi matin sur la commune.

Il s’agit d’un individu d’une quarantaine d’années. Les enquêteurs, sous pression alors qu’une vingtaine d’incendies criminels ont été allumés depuis la fin juillet sur les secteurs de Villaudric, Fronton et Bouloc ; ont peut être réalisé une avancée décisive dans cette affaire. Tous craignaient que le pyromane ne se fasse de plus en plus discret avec l’arrivée du mauvais temps - rendant plus difficile la propagation de ses sinistres en séries.  

Une source proche de l’enquête nous confirme « une grosse opération judiciaire » ce mercredi matin, même s’il convient « d’être prudent » s’agissant de savoir si l’individu arrêté ce jeudi est bien le pyromane de Villaudric.L'incendiaire a-t-il des complices ? Opérait-il seul ?

Les investigations se poursuivent sous l’autorité d'un juge d'instruction. Nul doute que l’enquête, montée en puissance depuis le mi-août et la saisine des limiers de la « BR » (brigade de recherches), saura déterminer rapidement le degré d’implication du gardé à vue.