Incendie du Mess : après le chômage technique, le soulagement pour ces commerces de Perpignan

Après deux semaines de fermeture, les 4 commerces situés à proximité du restaurant incendié peuvent rouvrir ce jeudi. Une très bonne nouvelle pour leurs gérants qui sortent de plusieurs jours difficiles. Témoignages. 

Incendie du Mess : après le chômage technique, le soulagement pour ces commerces de Perpignan
100% RADIO
Incendie du Mess : après le chômage technique, le soulagement pour ces commerces de Perpignan
Pyrénées-Orientales
modifié le 15/09/2022 à 15:47


C'est un triste événement qui aura coûté cher au cœur de ville de Perpignan. Le 27 août dernier, le restaurant Le Mess, établissement emblématique du centre-ville, avait pris feu en pleine nuit. Sa structure étant fragilisée, les autorités avaient ordonné la fermeture des 4 commerces situés à proximité pour des raisons de sécurité. Après deux semaines d’attente, la mairie de Perpignan a finalement pris un arrêté de levée d’interdiction d’exploitation. Cela veut dire une réouverture possible ce jeudi 15 septembre pour le restaurant Le Divil, la crêperie Aux saveurs bretonnes, le restaurant Mistinguett et le bar Chez Henri

Un "ouf" de soulagement 

Voilà une très bonne nouvelle pour Nicolas, gérant de la crêperie Aux saveurs bretonnes : “ on est très content de rouvrir et on a hâte de retrouver nos clients”. Des mots encourageant après deux semaines assez compliquées pour lui et ses employés, alors que la fermeture forcée de son établissement est tombée pendant le festival Visa pour l’image. C'est une période de l’année qui compte sur le chiffre d'affaires de ce restaurateur. "On s'entraîne toute l'année pour les deux semaines de Visa, qui nous permettent de finir l'été en beauté. Et là, c'est la douche froide après deux fermetures Covid."

"On perd toute notre marchandise, on a nos salariés qu'on met au chômage. Et là finalement, ils ne peuvent pas jouer le match", regrette Nicolas, qui tient à remercier a mairie de Perpignan, la CCI des Pyrénées-Orientales, et les sapeurs-pompiers pour leur aide pendant cette crise. La crêperie Aux saveurs bretonnes peut donc retrouver ses clients ce jeudi, comme le bar Chez Henri, mais ce n'est pas le cas de tout le monde.
 

Nicolas, gérant de la crêperie Aux saveurs bretonnes
Nicolas, gérant de la crêperie Aux saveurs bretonnes


Un restaurant garde portes closes

Si la crêperie reprend du service en cette mi-septembre, ce n’est pas le cas pour son voisin, le restaurant Mistinguett, qui doit faire quelques réparations dû à l’incendie du Mess. "Le restaurant était ouvert pendant le feu. Du coup, on a une odeur de fumée qui persiste, et dont on n'arrive pas à se débarrasser. On a aussi les moteurs des climatisations qui ont été touchés", explique Tony, responsable de l’équipe de journée du restaurant. Mistinguett doit donc faire appel à une entreprise spécialisée, et ne peut pas rouvrir dans l'immédiat. 

 

"Toute l'équipe se tient prête", affirme Tony qui espère reprendre le service dans deux semaines.  Après cette fermeture forcée, Mistinguett pourra compter sur les assurances pour remonter la pente. Ce n’est par exemple pas le cas pour la crêperie : “Là c’est plus le COVID, les assurances nous disent qu’on ne peut pas être assuré par l’incendie de son voisin. On est dans le cas où comme ce n’est pas national ou général, on n'a aucune aide ou soutien de personne. Donc cette fois-ci c'est un peu plus dur”. Malgré ce coup dur, la situation s'améliore, et les clients reprennent place sur les tables ce jeudi. 
 

Tony, du restaurant Mistinguett
Tony, du restaurant Mistinguett

 


Rémi Barbe


Voir aussi

Pyrénées-Orientales

30/11/2022 10:24

Si ce n'est pas rare de voir ces pingouins en hiver en Méditerranée, le Groupe...

Pyrénées-Orientales

28/11/2022 17:14

Le suspect d'une vingtaine d'années a été interpellé ce...

Pyrénées-Orientales

25/11/2022 13:10

Pierre-Alexis, 21 ans, est décédé le 20 novembre dernier en Normandie,...