En raison de l'attaque jihadiste mardi au Niger, le président français Emmanuel Macron, en accord avec son homologue nigérien Mahamadou Issoufou, a décidé de reporter à début 2020 le sommet avec les dirigeants des cinq pays du Sahel prévu initialement à Pau le 16 décembre, a annoncé l'Elysée.

Le chef de l'Etat a appelé mercredi soir le président nigérien et tous deux ont convenu "de proposer à leurs homologues de reporter au début de l'année 2020 la tenue, en France, du sommet consacré à l'opération Barkhane et à la force conjointe du G5 Sahel", a précisé la présidence française.

   L'attaque mardi d'un camp de l'armée nigérienne à Inates, dans l'ouest du pays, près du Mali, a fait plus de 60 morts, a annoncé mercredi une source sécuritaire nigérienne.    Ce bilan est le plus lourd subi par l'armée nigérienne depuis le début des attaques jihadistes dans le pays, en 2015.

   Emmanuel Macron avait annoncé le 4 décembre, à l'issue du sommet de l'Otan, qu'il avait convié les présidents du Mali, du Burkina Faso, du Niger, du Tchad et de la Mauritanie à un sommet le 16 décembre à Pau pour qu'ils "clarifient" leur position sur la présence militaire française au Sahel, de plus en plus contestée par leurs opinions publiques après l'accident d'hélicoptères au Mali qui avait lourdement endeuillé le 5ème Régiment d'Hélicoptères de Combat de Pau.  L'événement aurait probablement eu lieu au château de Pau

 


Voir aussi