Carole DELGA loin devant Jean-Paul GARRAUD

 

 

Carole Delga a été réélue triomphalement à la tête de la région Occitanie. Selon les tendances dévoilées par l’institut  IPSOS Sopra Steria à 20h ce dimanche : 

Carole DELGA (Occitanie en commun/PS) : 56.87 % 

Jean-Paul GARRAUD (Rassembler l’Occitanie/RN) : 24.86 % 

Aurélien PRADIÉ (Du courage pour l’Occitanie/LR) : 18.27 %

Le RN, sans réserve de voix, réédite à peu de choses près son score du premier tour, tandis qu'Aurélien Pradié semble avoir rallié la majorité des électeurs de Vincent Terrail Novès soutenu au premier tour par LREM.

Carole DELGA s'est exprimée après que les résultats soient tombés : "Courage, proximité et bon sens guide notre action. À près de 58 % des voix, ce résultat m'honore et m'oblige. J'en mesure la portée et la puissance. Je m'engage à poursuivre avec la même détermination, la même sincérité, mon action pour vous. Notre projet très largement approuvé est clair et cohérent. Une région sur qui ne veut laisser personne sur le bord du chemin et surtout pas sa jeunesse. Une région qui construit avec volontarisme un nouveau modèle de société qui allie emploi et écologie et qui innove pour garantir sa souveraineté. Une région qui n'a pas peur de dire que l'éducation, la santé et la culture sont essentiels."  

D'après M.GARRAUD (RN), Carole Delga "donne l'impression de marcher sur l'eau, mais c'est une flaque" en référence au contexte de forte abstention. 

Aurélien Pradié (LR) est satisfait du résultat qu'il a obtenu, avec 18 % le candidat LR estime avoir réussi son coup : "Pas de déception, on a gagné plus de 6 points entre les deux tours. Il y a encore quelques semaines, on nous annonçait que la droite républicaine allait disparaître, je vois qu'elle tient. Mauvaise nouvelle pour le rassemblement national qui a dégringolé entre 2015 et aujourd'hui. Lorsqu'on fait les projections en terme de siège, on va avoir au sein de l'assemblé régional autant d'élu la droite républicaine que d'élu du rassemblement national. Je suis très heureux d'avoir mené cette bataille, il fallait faire preuve de courage." 

 

Les tendances connues à 20h dans les autres régions :   

Région Paca 

Renaud MUSELIER (LR) : 53 % 

Thierry MARIANI (RN) : 47 % 

Région Hauts-de-France 

Xavier BERTRAND (LR) : 51 % 

Sébastien CHENU (RN) : 27.4 % 

Région Auvergne-Rhône-Alpes 

Laurent WAUQUIEZ (LR) : 55 %

 

Tous les sortants devraient être réélus pour les élections régionales 2021. 

La participation en légère hausse, ce dimanche, au niveau national par rapport au premier tour (27,9%). En Occitanie, l'abstention reste plus importante qu'au second tour de 2015 mais la région est la région où l'on a le plus voté.

 

La participation département par département

 

Lot : 16,9 % à 12h. 34,5 % à 17h. 45,41 % définitif.

Haute-Garonne : 14,8 % à 12h. 32% à 17h. 37,57 % définitif.

Hérault  : 14,8 % à 12h. 32,3% à 17h. 36,22 % à définitif.

Tarn : 14,3 % à 12h. 30,7 % à 17h. 38,9 % à définitif.

Gers : 17,8 à 12h. 34,3 % à 17h. 44,18 % à définitif.

Haute-Pyrénées : 15,6 % à 12h. 31,2% à 17h. 39,96 % définitif.

Aude : 18,6 % à 12h. 33,9 % à 17h. 40,15 % définitif.

Tarn-et-Garonne : 15,3 % à 12h. 34,7 % à 17h. 41,46 % définitif. 

Pyrénées-Orientales : 14,2 % à 12h. 30,4% à 17h. 37,78 % définitif.

Ariège : 13,7 % à 12h. 29,2 % à 17h. 43,25 % définitif. 

 

(Pyrénées-Atlantiques : 16,1 % à 12h. 32,6% à 17h. 39,83 définitif)

 

© Photo Michel Viala La Dépêche du Midi.

Elections départementales, statu quo sauf dans le Tarn et Garonne qui pourrait basculer à gauche.

 

En Haute-Garonne selon nos informations, la majorité sortante (PS PC PRG) gagnerait pour l'instant 11 cantons sur 12 en dehors de Toulouse. Le maire sortant de Saint-Gaudens, Jean-Yves Duclos, conserverait son siège de conseiller départemental sur le canton. Le maire de Villemur-sur-Tarn reprendrait son canton perdu en 2015.

Le dépouillement pour les 15 cantons de Toulouse Métropole a démarré vers 20h45. 

En Ariège la majorité sortante de gauche l'emporte. Le PS remporte alors 20 sièges à l’assemblée départementale avec presque 56% des voix. 4 sièges pour des binômes divers gauche, 2 sièges pour des binômes divers droite et aucun siège pour la France insoumise ou le RN. 

Dans l'Aude la majorité sortante de gauche l'emporte aussi. L'union de la gauche écologiste s'en sort avec 49.2 % et remporte 22 sièges à l'assemblée départementale. 4 sièges pour des binômes divers droite, 2 sièges pour divers gauche et aucun siège pour le RN malgré les 28.7 %. 

Dans le Lot le PS l'emporte avec 17 % et prend 6 sièges à l'assemblée départementale tout comme l'Union à gauche avec 16%. La tendance divers gauche fait 12.2% et prend 4 sièges. Le binôme d'union à gauche avec des écologistes (7.22%), le binôme Divers (4.64%) et le binôme d'union au centre et à gauche (10%) prennent tous 2 sièges. 

Dans le Tarn La majorité Divers gauche de Christophe Ramon l'emporte largement avec 30.9 % et prend 16 sièges à l'assemblée départementale. 8 sièges pour divers droite, le PS gagne 6 sièges, 4 sièges pour l'union centre et 2 sièges pour l'UCG, DVC, l'UCD et l'UD. Aucun siège pour le RN.

Dans le Gers La gauche maintient son leadership avec 12 sièges glanés et 54 %. 4 sièges pour les Républicains (12.54%) et 4 sièges pour les candidats divers droite (24.2%). 

Dans les Pyrénées-Orientales La gauche a conservé la majorité absolue des sièges dans les Pyrénées-Orientales, lors du 2e tour des élections départementales de dimanche, alors que le RN ne remporte aucun canton. La majorité PS-PC-PRG l'emporte dans au moins 9 des 17 cantons du département qu'elle dirige depuis 1998. Le RN, qui tablait sur une dynamique créée par la victoire aux municipales de 2020 à Perpignan de Louis Aliot, n'obtient aucun conseiller départemental.

Dans le Tarn-et-Garonne Christian Astruc pourrait perdre la majorité. L'union de la gauche prend 10 sièges avec 23.7 %. 4 sièges pour le Parti radical de gauche. 2 sièges pour les candidats divers gauche, Les Républicains passent de trois à deux binômes. Le RN prend le canton de Moissac. Laurent Benayoun écrit dans La Dépêche du Midi "Si les conseillers départementaux respectent le choix des électeurs, une nouvelle majorité et une nouvelle ou un nouveau président (e) sortira de l’isoloir de Montauriol" jeudi prochain.

 

Carole DELGA qui salue ses soutiens au Florida à Toulouse

Carole DELGA qui salue ses soutiens au Florida à Toulouse


Voir aussi

Occitanie

22/10/2021 17:23

Le Stade Toulousain et le Castres Olympique se rencontrent ce samedi 23 octobre 2021 dans le...

Occitanie

20/10/2021 15:14

Punaises des bois, punaises diaboliques : certains secteurs de la région en sont...

Occitanie

20/10/2021 12:45

Une formation aux gestes de premiers secours sera bientôt accessible pour 230 000...