Un deuxième homme a été mis en examen et placé en détention provisoire suite à la mort de deux jeunes lors d'une fusillade en octobre sur fond de tensions entre quartiers à Carcassonne, a indiqué mardi le procureur de la République de Narbonne. Agé de 21 ans, il a été mis en examen pour homicide volontaire et tentative d'homicide volontaire. Il faisait partie d'un groupe de quatre personnes interpellées le 20 avril dans le cadre de l'enquête sur les meurtres le 31 octobre dernier de Billel, 21 ans, et Anas, 18 ans.

Un autre suspect, soupçonné d'être le premier tireur, avait été mis en examen et placé en détention dès début novembre. Le soir du drame, le second mis en examen n'était initialement pas armé. C'est en voyant arriver les futures victimes à bord de deux voitures dans son quartier de Grazailles, à Carcassonne, qu'il est allé chercher une arme chez lui, puis a ouvert le feu. Concernant le mobile, le procureur de la République, Eric Camous, évoque un "décalage abyssal entre la mort de ces garçons et les raisons d'une animosité entre quartiers".

Le jeune de 21 ans a notamment déclaré aux enquêteurs: "J'ai tiré, mais je ne savais pas qu'on pouvait tuer". Il est originaire du quartier de Grazailles, dont la rivalité avec le quartier de Viguier pourrait avoir provoqué la fusillade à l'issue d'une soirée de tensions entre les deux secteurs de la préfecture de l'Aude. Selon le procureur, les deux tireurs présumés ne se sont pas coordonnés et les armes n'ont pas été retrouvées. Les trois autres personnes interpellées, présentes sur les lieux le soir du double homicide, ont été placées sous le statut de témoins assistés.

 

AFP.


Voir aussi

Aude

29/11/2022 07:46

Pour des raisons que l'on ignore, une voiture a percuté un arbre sur le boulevard...

Aude

28/11/2022 17:25

Un événement symbolique, quatre ans après les inondations d'octobre...

Aude

25/11/2022 16:47

Les travaux ont débuté ce vendredi. Et ce sera plus long que...