Delphine Jubillar se serait changée pour sortir de son domicile affirment les avocats du mari

La 3e demande de libération de Cédric Jubillar était examinée ce mardi à Toulouse par la Chambre de l’Instruction de la Cour d’Appel. La défense estime avoir de nouveaux élements. 
 

 

 

Delphine Jubillar se serait changée pour sortir de son domicile affirment les avocats du mari
100% RADIO
Delphine Jubillar se serait changée pour sortir de son domicile affirment les avocats du mari
Haute-Garonne
modifié le 11/01/2022 à 17:30

 

La Chambre de l’Instruction de la Cour d’appel de Toulouse examinait, ce mardi, une nouvelle demande de libération déposée par les avocats de Cédric Jubillar. Mis en examen pour meurtre par conjoint, le peintre plaquiste est incarcéré depuis le 18 juin dernier et clame toujours son innocence.

 

Une photo laisse penser que Delphine se serait habillée pour sortir

La « Chins » a examiné une fois de plus le dossier à huis clos, sans pouvoir toutefois éviter les fuites dans la presse. Les trois avocats du Tarnais ont indiqué avoir développé de nouveaux éléments, « nous avons démontré qu’il existe des éléments permettant de considérer que Delphine s’est changée pour sortir spontanément de son domicile » indiquait Me Alexandre Martin ; « il y a des éléments objectifs dans le dossier qui permettent de considérer qu’il est plus que probable que Delphine se soit changée pour sortir » ajoutait Me Emmanuel Franck. Des affirmations que Me Jean-Baptiste Alary affirme tenir « d’un examen minutieux du dossier ». Selon nos confrères de RTL une photo issue de la première perquisition montrerait le pyjama de Delphine soigneusement plié sur une chaise. Ce qui, selon les trois avocats de Cédric Jubillar, atteste que l’infirmière de 33 ans s’est habillée avant de sortir du domicile de la rue Yves Montand à Cagnac-les-Mines, de son plein gré.

 

La défense raille ce co-détenu accusateur "sorti du chapeau"

Par ailleurs, concernant les déclarations attribuées au co-détenu du mis en examen, qui l’accuse d’avoir avoué le meurtre de Delphine, les conseils du Tarnais précisaient « ce sont des non-informations, une manipulation organisée : vous avez un co-détenu qui sort du chapeau comme dans toutes les grandes affaires criminelles. Et il vient nous raconter qu’il détient la vérité et monnaie sa libération » dénigrait Me Martin « ça n’a pas raté il sera libéré quelques jours après ». « Il affirmait savoir où est le corps, on est le 11 janvier et on n’a toujours pas trouvé » raillait le pénaliste.

Sur les lettres à Séverine dans lesquelles Cédric Jubillar insulterait les enquêteurs par messages codés, les conseils évoquent « une personnalité qui s’exprime maladroitement » et ajoutait Me Martin « il a insulté les enquêteurs car il estime que l’enquête est menée uniquement à charge, je ne devrai pas dire cela, mais je le comprends ».  

 

Décision le 14 janvier et nouvel interrogatoire de C.J. le 11 février 

Selon nos informations, Cédric Jubillar sera interrogé par les juges une troisième fois le 11 février prochain. La Chambre de l’Instruction dira le 14 janvier si Cédric Jubillar est maintenu ou non en détention. 

 


Voir aussi

Haute-Garonne

21/01/2022 17:54

Cet ex-militaire, déclaré irresponsable pénalement, avait arraché le...

Haute-Garonne

21/01/2022 14:28

L'instance dirigeante du rugby européen, l'EPCR vient d'annoncer...

Haute-Garonne

21/01/2022 07:38

Un media britannique révèle que Mark Kheirallah et quatre autres joueurs...