Les conséquences de la tempête Justine ont frappé plusieurs départements dont le Lot, le Tarn et Garonne, le Gers et le Lot et Garonne.

 

Situation dans le Lot

 

Le Lot est l’un des départements les plus touchés par cet important épisode pluvieux. Ce lundi, un pan de falaise s’est effondré sur une maison à Saint-Martin-Labouval, à l'est de Cahors. L'habitante, une femme de 75 ans était présente au moment du sinistre. Malheureusement, la mairie nous a confirmé que la septuagénaire a été retrouvée morte sous les décombres dans la soirée.

Le préfet Michel Prosic a placé le Lot, la Cère et la Dordogne en vigilance orange crues. Le Célé a quant à lui été placé en niveau jaune dans la matinée. Sur les 220 pompiers mobilisés sur l’ensemble du département, 120 ont participé à des interventions liées aux intempéries pour le moment, dont la libération d’un individu bloqué dans sa voiture à Carennac. 

Dans le Grand Cahors, la qualité de l’eau issue de la fontaine des Chartreux n’implique pour le moment pas de restrictions d’usage. La montée des eaux du Bartassec et du Lot peut néanmoins faire évoluer cette situation dans les heures à venir.

A Cahors, le parc-relais des Chartreux a dû être évacué d’urgence à cause de la montée des eaux, et les propriétaires des véhicules stationnés ont été appelés pour les déplacer le plus rapidement possible.

 

La situation se stabilisait sur le Lot et la Dordogne ce mardi soir. "Le pic de crue de ces deux cours d’eau est atteint" explique la préfecture.

Les forces de l’ordre et de sécurité restent toujours mobilisés dans le département afin de faire face aux crues : "200 pompiers, 40 gendarmes et 15 policiers ont été déployés dans la journée". Les pompiers du Lot ont effectués 55 interventions liées aux crues." Demain, tous les services publics seront ouverts. Les transports scolaires fonctionneront normalement" signale la préfecture.

 

 

Situation dans le Tarn et Garonne

Le débordement du Tarn a forcé la fermeture de plusieurs routes départementales le long du cours d’eau.

A Moissac, les chemins de la Rhode (le long du Tarn), de Rosières (le long de la nautique) et de Maynard (le long de la voie ferrée) sont tous les trois fermés. Dans le centre-ville, une déviation a été mise en place pour éviter la rue Montébello qui est inondée. La route départementale D72 qui mène vers le camping est elle aussi inaccessible, ainsi que la D101 entre Sainte Livrade et Lizac. L’aire de camping a provisoirement été déplacée sur le parking de l’Espace Confluences.

A Saint-Antonin-Noble-Val, la place du centre-ville est entièrement inondée, et les routes sont coupées entre Saint-Antonin et Feneyrols, Lacour et Bourg-de-Visa (au niveau du virage « des Cadurques »), Caussade et Saint-Vincent et Loubejac et Montauban (où les berges sont encore sous l’eau malgré une stabilisation de la situation). A Saint-Antonin, la décrue de l’Aveyron a toutefois permis la réouverture de la D19, qui relie la ville à Caylus.

A Caussade, la rue de l’Abreuvoir et le chemin de la Piboulette sont bloqués par la Lère, qui est sortie de son lit. La route départementale 90 a été fermée et une déviation mise en place, bien que la décrue soit en cours.

A Lafrançaise, la route D927 a été coupée et déviée au niveau du pont du Saula à cause du débordement du Tarn. Sur la D959, à L’Honnor de Cos, l’axe entre Montauban et Loubéjac a été coupé et dévié pour la même raison.

A Valence, sur la D953, la sortie en direction de l’autoroute au niveau du pont de Moudou est coupée.

Du côté de Lamagistère, les perturbations sur le Tarn et la Garonne vont perdurer dans les prochaines heures. Des débordements dommageables peuvent avoir lieu dans la journée de mardi sur la commune. Sur le tronçon agenais, la hausse de la Garonne sera observée jusque dans la nuit de mardi à mercredi et une vigilance orange crue y a été déclarée.

 

 

Cahors. Photo - Gilles Gauthier.

Cahors. Photo - Gilles Gauthier.

 

Situation dans le Lot et Garonne

Dans l’Agenais, une partie du réseau routier a été inondé, et des déviations ont été mises en place à Monheurt (D427), Saint Caprais de Lerm (D215), Buzet-sur-Baïse (D642), Nicole (D813), Aiguillon (D666).

A Sauvagnas (D656) la route est néanmoins submergée, ainsi qu’à Lusignan Petit (D107) et à Saint Pierre de Malaure (D248E). Les routes sont inondées à Monpezat d’Agenais (D298), Granges-sur-Lot (D432), Thouars-Feugarolles (D12), Vianne (D642E), Saint Romain le Noble et Saint Nicolas de la Balerme (D114A), Béquin Montesquieu (D436), Saint Laurent (D213), Layrac (D17 et D129) et Astaffort (D130).

A Bajamont, sur la D310, la circulation n’est possible que sur la moitié de la chaussée à cause d’une coulée de boue tandis qu’à Saint Hilare de Lusignan (D107) des éboulements sur la chaussée ont interrompu la circulation.

Du côté de Marmande et de Villeneuve-sur-Lot, certaines routes ont été barrées ou inondées et plusieurs affaissements de chaussée ont été observés.

En raison de la crue de la Garonne, des panneaux de signalisation pour déviation ont été prépositionnés à Damazan-Saint-Léger (D8) et Feugarolles-Port-Sainte-Marie (D930).

 

Situation dans le Gers

La gendarmerie a fait savoir que les grands axes de circulation (routes nationales et départementales) n’étaient pas confrontés à des difficultés et que les pics de crues étaient désormais passés sur les différents cours d’eau.