Un homme de 30 ans vivait chez lui depuis une semaine.

 

Des milliers de logements vides à Toulouse : autant d'opportunités de délits pour les personnes malintentionnées.

Un étudiant s'est fait squatter et piller son appartement en plein confinement : sacrée mésaventure pour le garçon de 18 ans à Toulouse. Le jeune homme était parti se confiner dans sa famille près de Tarbes. Mais de chez lui en Bigorre, il a remarqué de drôles de connections à son ordinateur en son absence. Ni une ni deux, il a prévenu la police.

Les agents de la BST (Brigade spécialisée de terrain) ont retrouvé un trentenaire tranquillement installé chez la victime, quartier Rangueil. L’individu squattait depuis une semaine, non sans avoir volé des chaussures, du multimédia et divers objets dans le logement. Il a pénétré dans l'appartement en forçant un volet-roulant et une porte-fenêtre.

Le mis en cause de 30 ans - sorte de bernard l'hermite des temps modernes - a été interpellé dimanche vers 21 heures, puis présenté à la justice pour vol avec effraction.