Le député Jean Terlier est remonté contre le maire de Castres. En cause, le campement des gilets jaunes installé à côté de l’hypermarché Auchan. "Je vous demande de prendre des mesures pour faire cesser ce trouble à l’ordre public", écrit le député LREM dans un courrier au préfet, adressé en copie à tous les élus de la communauté d'agglomération Castres Mazamet.

Le terrain où les gilets jaunes castrais sont installés appartient en effet à l'agglomération. Et selon le député, le maire de Castres et président de l’agglo, ne fait rien pour faire évacuer les occupants. Une bienveillance coupable, pour l'élu de la République en Marche.

Jean Terlier au micro de Cyrille Masson :

Pascal Bugis répond au député : il explique qu’il a écrit au préfet du Tarn fin septembre, assurant que le campement devait être évacué en cas de trouble à l’ordre public, comme la loi permet à l’état de le faire. "Je ne comprends pas le procès qu'on me fait" dit Pascal Bugis :

Pendant ce temps, les gilets jaunes restent sur leur campement. Samedi, ils étaient une cinquantaine mobilisés pour l'anniversaire du mouvement.