Castres Olympique. L'anecdote de Pierre-Henry Broncan sur le recrutement de Mateaki Kafatolu

Arrivé en décembre en tant que joker médical, Mateaki Kafatolu, le 3eme ligne tongien, figure pour la première fois en Top 14 sur la feuille de match face à Toulon. L'entraîneur castrais est revenu sur son recrutement.

Castres Olympique. L'anecdote de Pierre-Henry Broncan sur le recrutement de Mateaki Kafatolu
100% RADIO
Castres Olympique. L'anecdote de Pierre-Henry Broncan sur le recrutement de Mateaki Kafatolu
Tarn
modifié le 03/02/2022 à 16:17

Les supporters du Castres Olympique ont déjà eu l'occasion de le voir à l'œuvre en Champion's Cup ces dernières semaines. Mais face à Toulon samedi, Mateaki Kafatolu, le 3e ligne, international tongien, va connaître sa première feuille de match en Top 14. 

Arrivé en décembre en tant que joker médical dans le Tarn, le néo-zélandais de naissance a déjà fait forte impression lors de ses trois premières apparitions sous le maillot bleu et blanc. Sans tirer de premiers bilans trop hâtifs, il est possible que l'avant soit une de ces nouvelles pépites dénichées par le manager Castrais Pierre-Henry Brocan. Avant de s'établir sur les bords de l'Agoût, c'est au Japon que le manager castrais avait déjà ciblé le joueur. « Je l'avais repéré parce qu'il jouait à Wellington avec Ben Nicholas. En 2020 il est allé jouer le Super Rugby avec les Sunwolves, la province japonaise ».

Comme le raconte le manager castrais, c'est un concours de circonstance qui a permis de signer le 3e ligne dès cet hiver. « Avec la pandémie, le Super Rugby s'est arrêté. Lorsqu'il a repris, il était toujours au Japon et ne pouvait pas participer au Super Rugby qui ne se jouait qu'entre néo-zélandais et Australiens. [...] Donc il a enchaîné avec les Tonga en juin-juillet et en novembre, il faisait partie du squad qui allait faire la tournée en Europe 

Un passage sur le vieux continent qui lui a notamment permis de rendre visite à sa famille, et notamment à Paula Ngomo. « Je savais qu'il avait un lien de parenté avec Paula, continue Pierre-Henry Broncan. Et Paula me dit que Mateaki allait venir chez lui une semaine chez lui en vacance. Je lui ai dit de venir le faire tester. Il est arrivé en plus blessé, malheureusement lors de son dernier match face à la Roumanie avec les Tonga. Une petite déchirure aux "pecs". Mais on l'a fait venir avec nous, on l'a fait tester physiquement sur le reste du corps. »

Des essais qui se sont avérés concluants et l'international Tongien n'a pas quitté la patrie de Jean-Jaurès. « C'était une opportunité pour lui et pour nous. C'était après la perte de Mathieu Babillot et Baptiste Delaporte. On avait Stéphane Onambélé déjà blessé, c'était après la suspension de Ryno Pieterse. Ça correspondait à une période où on avait besoin de renforts à ce poste. »

Désormais engagé sous les couleurs castraises, le 3e ligne va devoir maintenant convaincre les observateurs du Top 14 après le staff castrais.


Voir aussi

Tarn

18/08/2022 19:30

Au moins de juin dernier, ATOSCA, la société concessionnaire de la future autoroute...

Tarn

18/08/2022 15:24

Affecté au 8e RPIMA de Castres, le caporal Dylan,...

Tarn

18/08/2022 15:05

La gendarmerie est intervenue ce jeudi 18 août 2022 pour faire évacuer un camp...