Au cœur de leurs revendications, le maintien de leurs conditions de travail et des effectifs. Onze postes sont menacés de disparaître sur les 160 salariés de l’établissement.

La direction est donc en conflit ouvert avec les syndicats CGT, CFDT et UNSA Santé.

Patrick Salanova est le secrétaire général de l’UNSA santé à l’hôpital de Carcassonne. Et il s’inquiète du sort des résidents si ces 11 postes sont supprimés :

 

Une tente devrait être plantée dans le hall de l’hôpital de Carcassonne en signe de protestation.