Un choc exceptionnel attend l’équipe catalane de Nationale 2 pour les 16èmes de finale de Coupe de France de football. C’est loin de décourager Farid Fouzari, l’entraîneur du Canet Roussillon FC.


David réussira-t-il à battre Goliath ?  Le Canet Roussillon FC affrontera l’Olympique de Marseille en 16ème de finale de la Coupe de France. Ce sera le 6 ou 7 mars prochain dans les Pyrénées Orientales à Canet-en-Roussillon.

"On n’a rien à perdre"

Les Canétois ont appris le tirage ce dimanche, juste après leur victoire aux tirs au but contre Poitiers en 32ème de finale. Une nouvelle très bien accueillie malgré l’écart de niveau. L’équipe catalane évolue en Nationale 2, alors que l’OM est un cador de la Ligue 1. "Je n’ai pas envie de faire bonne figure. J’ai envie qu’on se qualifie, même si le pourcentage est peu élevé par rapport à une équipe comme l’OM", assure Farid Fouzari.

​"On n’a rien à perdre, comme tous les autres matchs, mais face à un adversaire avec un palmarès très étoffé", ajoute l’entraîneur de Canet, loin d’être découragé par ce choc inédit. Jouer Marseille apparaît même comme une très belle nouvelle. "Jouer l’OM, c’est quelque chose d’extraordinaire pour tout le monde , que cela soit pour le club, les joueurs, le staff, et la ville aussi. Parce que ça va faire parler de Canet-en-Roussillon, c’est le côté positif."

Farid Fouzari, entraîneur du Canet Roussillon FC


"La moindre erreur se paie cash"

Le match aura donc lieu dans deux semaines et malheureusement à huit-clos, ce qui privera les supporters de cette rencontre inédite. "Il faudra faire sans", nous dit Farid Fouzari, qui connaît une première belle épopée pour ses débuts à Canet-en-Roussillon.

C’est d’ailleurs la deuxième année de suite que l’ex-entraineur de l’Athlético Marseille vivra un 16ème de finale de Coupe de France. "L’année dernière, on a eu le bonheur avec l’Atlético de jouer Rennes en 16ème. C’est passé à très peu, parce que quand on joue des équipes de Ligue 1, la moindre erreur se paie cash. Puis il faut être efficace dans les deux surfaces", explique-t-il.
 

Farid Fouzari


"Analyser une équipe comme Marseille c’est autre chose"

Il est sûr que l’expérience de Farid Fourazi comptera, tout comme la motivation des Canétois, qui on le sait sont capables du meilleur contre les grandes équipes. Le CRFC n’était pas passé loin de battre Monaco, ou encore Caen les années précédentes. Mais comment vont-ils préparer l’OM ?  "Il faut que j’appelle certains collègues professionnels, récupérer des matchs de Marseille avoir le maximum d’infos", nous répond Farid Fouzari.

Même si le programme d’entraînement habituel ne devrait pas être trop perturbé, la rencontre reste inédite pour le club. "Quand on le regarde à la télé, c’est un regard de supporter. Mais analyser une équipe telle que Marseille, c’est encore autre chose. Avec en plus un changement d’entraineur qui va peut-être coïncider avec ce match-là." Le rendez-vous est en tout cas donné dans deux semaines. Visca Canet.

 

Farid Fouzari

 

Crédit Photo  (Image de titre) : CRFC