Brassac. Une scierie et beaucoup de questions.

En fin d'année 2020, le Groupe SIAT était désigné comme le repreneur de la scierie de Brassac (Tarn). Mais depuis, industriel et mairie n'ont pas donné de détails quant aux projets prévus pour le site industriel. 

Brassac. Une scierie et beaucoup de questions.
100% RADIO
Brassac. Une scierie et beaucoup de questions.
Tarn
modifié le 25/11/2021 à 18:09

La fin d'année 2020 avait le sonné le glas d'une bataille économico-politique au sujet de la reprise de la scierie de Brassac (Tarn). Le groupe vogien, SIAT, avait été désigné comme repreneur du site industriel après le dépôt de bilan du groupe Néofor. A la clef, une promesse de rénovation du site et la création d'emplois. 

Mais après bientôt un an, Arnauld de Raspide, membre du collectif de la Vallée du Thoré et fondateur, il y a peu, du Groupe National de Surveillance des Arbres (GNSA) de la Vallée du Thoré, n'arrive toujours pas à obtenir des réponses sur ses interrogations, de la part des élus. « Nous avons reçu une fin de non-recevoir de la communauté de commune en nous disant que nous serons reçus quand le projet sera finalisé. Pour l'instant, ils ne sont au courant de rien alors que dans la délibération du 26 juillet, tout le projet SIAT est bien développé ».

« Quels types d'emplois ? Quel impact sur les résineux »

Les questions sont nombreuses du côté de l'agriculteur. Déjà, sur la nature « de l'activité qui va être créé sur le site ». Alors qu'un lotissement, à quelques mètres de la scierie, est actuellement en projet, la question des potentielles nuisances interpelle. « Il n'y a aucune autre garantie sur l'impact des nuisances pour les riverains alentours que celles fournies par l'industriel », argumente Arnauld de Raspide. Quid « des nuisances sonores, des nuisances par les poussières ou celle potentiellement induite des solvants du lamellé-collé ? ».

Sur les emplois, le GNSA Vallée du Thoré demande « quels emplois et quelles qualifications seront demandés  », pour les postes à pourvoir. Un agrandissement du site, ainsi que celui de Labruguières, est-il aussi sur la table ?

Contacté à deux reprises par la rédaction, le maire de Brassac n'a pas souhaité communiquer sur les avancées du projet. La communauté de commune ainsi que le Groupe SIAT, n'ont, pour l'instant, pas donné suite à nos sollicitations.


Voir aussi

Tarn

21/05/2022 09:06

Heureusement, ses jours ne sont pas en danger. L’auteur des coups aurait...

Tarn

20/05/2022 18:17

Au 30 juin prochain, le médecin de Roquecourbe, près de Castres (Tarn) prendra sa...

Tarn

20/05/2022 14:54

L'Albi Eco Race regroupe les compétitions de véhicules électriques,...