Aussillon : Le quartier Bradford va-t-il accueillir une oeuvre de la compagnie de la machine ?

La compagnie de la machine pourrait installer une oeuvre originale dans le quartier Bradford à Aussillon (Tarn). Une étude de faisabilité du projet est attendue en janvier 2022. 

Aussillon : Le quartier Bradford va-t-il accueillir une oeuvre de la compagnie de la machine ?
100% RADIO
Aussillon : Le quartier Bradford va-t-il accueillir une oeuvre de la compagnie de la machine ?
Tarn
modifié le 20/10/2021 à 08:29

Un cousin du fameux minotaure de Toulouse, gardien de la Halle de Machine, pourrait-il s'installer à Aussillon (Tarn) ? Depuis le début de l'année, la mairie est en discussion avec la Compagnie de la machine, le constructeur de ces oeuvres gigantesques. 

Pour tenter de redynamiser le quartier Bradford, « où le temps s'était un peu figé », la municipalité est à la recherche « d'un projet structurant et structuré, selon Philippe Colombani, délégué à la culture à la mairie. Il y a un an, j'ai donc pensé à la compagnie de la machine ». L'ambition est de proposer « un défi artistique et économique dans un endroit où on ne l'attend pas forcément. Il n'y a que des projets de ce poids qui peuvent faire changer le regard qu'on porte sur un territoire », à l'image de la passerelle de Mazamet.

Alors, la troupe va-t-elle s'installer sur la commune ? Déplacer une de ses oeuvres déjà existantes ? « Il n'a jamais été question de fixer le siège social à Aussillon ou de déplacer quelconque installation, balaye le conseiller municipal. L'idée est d'imaginer un nouveau projet, pas de refaire quelque chose qui a déjà été fait ».

 

Une étude de faisabilité en cours

Actuellement, le projet a dépassé le simple stade des discussions. Le 6 octobre 2021, François de la Rosière, le directeur artistique de la compagnie, est venu sur place, repérer le quartier Bradford. « Il a trouvé le lieu inspirant », rapporte Philippe Colombani. 

Désormais, les deux parties attendent les résultats d'une étude de faisabilité. Elle doit être rendue au mois de janvier 2022. « A partir de là, on saura si on y va ou si on n'y va pas ». 

Cette étude pourra aussi donner un cadre aux équipes artistiques pour concevoir la nouvelle machine. Dans cette démarche, la mairie ne souhaite pas fixer de cahier des charges à la compagnie de la machine. « Ils partent d'une page blanche », développe le délégué à la culture. 

Si l'étude venait à se révéler concluante, la nouvelle machine aussillonnaise pourrait être terminée aux alentours de 2023-2024. Si, bien évidemment, aucun retard ne venait contrarier le déroulé du projet. 

 


Voir aussi

Tarn

26/11/2021 16:54

Le sélectionneur anglais rendait visite à un ami... 

...

Tarn

25/11/2021 17:31

En fin d'année 2020, le Groupe SIAT était désigné comme le...

Tarn

25/11/2021 17:09

Le Leader Price de la place Gambetta à Mazamet (Tarn) va bientôt changer...