Amendes identiques pour accident de travail

 

Le tribunal administratif de Pau a rendu son délibéré ce jeudi après deux accidents de travail qui s'étaient produits à quelques heures d'intervalle le 6 septmbre 2016. L'un à Lindt, l'autre à Enedis. Les deux entreprises ont été condamnées à la même amende de 30 000€.

 

Lindt condamné après la mort d'un routier à Oloron

Le plus dramatique s'est déroulé sur le parking de l'usine Lindt à Oloron. Ce jour-là, le 6 semptembre, peu avant 20h, un chauffeur routier discutait avec un des ses collègues. A la fin de la discussion, le plus jeune remonte dans son camion, pensant  que son collègue faisait le tour par l’arrière. Il a enclenché la marche avant mais n’a pas vu son collègue qui se trouvait devant lui. L'homme de 36 ans a été renversé par le poid lourd et tué sur le coup. La victime travaillait pour l’entreprise de transports Olano, au sein de la filiale basée à Artix.

L'inspection du travail s'est rendue sur les lieux. Après enquête, elle a constaté une mauvaise organisation des flux de personnes et de véhicules sur le site. Le chocolatier a donc été poursuivi pour homicide involontaire.

 

Un ouvrier Enedis gravement blessé à Lasseube

Le même jour, à quelques kilomètres de là, un ouvrier Enedis travaillait du haut d'une nacelle sur un câble à haute tension à Lasseube. Un moment, le chef de chantier a déplacé sa camionette, l'ouvrier a perdu l'équilibre et a basculé. Il a fait une chute de 8m de haut. Le jeune a survécu à sa chute mais a été gravement blessé : huit côtes cassées, un traumatisme crânien, une hospitalisation de deux mois. Il souffre encore aujourd'hui de graves séquelles. Enedis était jugée responsable de cet accident par l’Inspection du travail qui a estimé que l'éléctricien n'avait pas donné les instructions de sécurité nécessaires.

 

Ce sera donc 30 000€ d'amende pour les deux entreprises. Une peine plus légère que les réquisitions lors du procès. En juin dernier, 50 000€  avaient été requis.


Voir aussi